Psycho

Le bonheur est dans le sourire

Le sourire a un impact important sur notre bien-être : un grand sourire est souvent synonyme de confiance en soi, d’ouverture sur les autres. C’est également un des principaux relais d’émotions positives. Aussi, avoir un beau sourire peut fondamentalement changer votre vie.

Participez au jeu concours « À vous les dents alignées », cliquez sur ce lien !

Sourire pour avoir une image positive de soi-même

D’un point de vue purement technique, le sourire est une forme de langage non verbal qui peut exprimer de nombreux sentiments, parmi lesquels certains sont positifs et communicatifs. Selon dentaly.org, les personnes ayant un beau sourire sont perçues comme plus intelligentes, confiantes et agréables. En communiquant via un sourire avenant, on vous renvoie une image positive de vous-même. L’effet miroir que peut provoquer un beau sourire aide par conséquent à améliorer l’estime de soi. Jean-Paul Sartre a d’ailleurs écrit en 1943:  « Autrui est le médiateur indispensable entre moi et moi-même ». L’Etre et le Néant, III, 1. D’où l’importance de ne pas négliger notre rapport à autrui en se privant de sourire.

En finir avec les complexes

Les complexes sont comme autant de barrières que l’on s’impose. Il est arrivé à tout le monde de craindre d’avoir du persil entre les dents lors d’un repas entre amis, ou de tenter de cacher un bouton disgracieux avec sa main. À la différence de ces déconvenues passagères, une dent de travers ou un mauvais alignement peut être une gêne considérable, susceptible de générer des réflexes de camouflage et des complexes qui peuvent vous priver d’ouvertures vers les autres, qu’elles soient professionnelles ou personnelles. Devenir « celui qui ne sourit jamais » – faute de sourire « présentable » – ou « celui qui a un sourire “trop moche” » n’est pas vraiment un titre enviable, et il peut vous enfermer dans un mal-être récurrent. Résultat : vous semblez timide, fragile, en manque total de confiance en vous, incapable de vous réjouir. Pourtant, à tout âge, ce genre de problème peut se corriger, simplement, discrètement, et avec un minimum de contraintes. Alors si aujourd’hui vous pouvez bénéficier des bienfaits du traitement Invisalign, un conseil, foncez !

Le sourire, pour réduire le stress

Une étude américaine publiée dans la revue Psychological Science a démontré qu’en situation de stress, on peut se sentir mieux si on sourit, même d’un sourire forcé. Pour arriver à leurs conclusions, les deux psychologues ayant dirigé cette étude, Tara Kraft et Sarah Pressman, ont testé les réactions de 169 étudiants en situation de stress, lorsqu’ils leur faisaient plonger les mains dans une bassine d’eau glacée, en les forçant à sourire ou non.

Au final, les sujets qui souriaient ont enregistré un degré de stress moindre, caractérisé par une fréquence cardiaque plus faible, que ceux qui gardaient une expression de visage neutre.
« Nous voulions vérifier si de vieux adages, comme « gardez le sourire en toutes circonstances », avaient une teneur scientifique; et voir si le sourire pouvait avoir de vrais bienfaits sur la santé », explique Tara Kraft. La réponse est oui. « La prochaine fois que vous serez coincé dans un bouchon ou dans une situation de stress quelconque, vous pourriez essayer de sourire pendant un moment », a ajouté Sarah Pressman. « Cela vous aidera non seulement […] psychologiquement, mais cela pourrait aussi améliorer votre santé cardiaque. »

Plus d’informations sur l’étude.

Sourire pourrait prolonger l’espérance de vie

Selon une étude de la Wayne State University à Détroit dans le Michigan publiée dans la revue scientifique Psychological Science, des chercheurs américains ont découvert qu’un individu qui sourit gagnerait sept années d’espérance de vie en plus.
Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont ainsi étudié 230 photographies de joueurs de la ligue américaine de base-ball prises en 1952. Selon les clichés, les sportifs ont été rangés dans trois catégories bien distinctes : « pas de sourire », « sourire partiel » et « grand sourire ». Les scientifiques ont constaté que les joueurs de la première catégorie (« pas de sourire ») décédaient en moyenne à 72,9 ans, ceux de la deuxième catégorie (« sourire partiel ») à 75 ans et les plus souriants à 79,9 ans. Les résultats seraient ainsi en accord avec d’autres recherches démontrant que les émotions entretiennent une relation positive avec la santé mentale, la forme physique et la longévité. Conclusion : mieux vaut sourire pour s’assurer une longévité optimale.

Plus d’informations sur l’étude.

Participez au jeu concours « À vous les dents alignées », cliquez sur ce lien !

Vous aimerez aussi