Bien-être

Méfiez-vous du bruxisme

Issu du grec « brukheim » qui signifie grincer, le bruxisme se caractérise par des mouvements involontaires de frottement ou de serrement des dents. Utile lors de la croissance pour se débarrasser des dents de lait, il devient un vrai problème à l’âge adulte, occasionnant entre autres des blocages de la mâchoire et une usure prématurée de l’émail dentaire.

Participez au jeu concours « À vous les dents alignées », cliquez sur ce lien !

Il existe deux types de bruxisme : le centré, ou statique, est un serrement des dents sans mouvement latéral, et l’excentré, ou dynamique, qui consiste en un grincement de dents accompagné de légers mouvements latéraux des mâchoires.

Quelles en sont les causes ?

Elles peuvent être multiples. Si l’anxiété est un terrain fertile à cette pathologie, en souffrent également les usagers de produits psycho-actifs ou de certains stimulants. Un antécédent de traumatisme cervical ou articulaire peut également être à l’origine du grincement pathologique des dents. Quant au tabagisme, il multiplie par deux les chances de développer un bruxisme nocturne. Enfin, la malocclusion (mauvais alignement des dents) est aussi source de bruxisme lors de la mastication.

Quelles sont les conséquences ?  

Le bruxisme entraîne une usure systématique de l’émail des dents, pouvant aller jusqu’à leur déchaussement. Le problème se retrouve avec les prothèses dentaires, qui finissent par se desceller, si bien que toute pose d’implant est vouée à l’échec. Au-delà des dommages causés à la dentition en elle-même, le bruxisme occasionne également une contraction des muscles masticateurs. Les douleurs et crampes qui en résultent peuvent mener à des problèmes ORL tels que les acouphènes et les maux de tête.

Quels traitements ?

La gouttière anti-bruxisme a déjà fait ses preuves. Vendue en pharmacie, elle se présente sous différentes formes, deux gouttières simples ou une gouttière double, englobant les dents afin d’éviter tout frottement entre les mâchoires du haut et du bas. En cas de bruxisme dû au stress, les spécialistes de la dentition recommandent la pratique d’activités visant à se détendre comme le yoga, le tai-chi, la sophrologie, l’acupuncture ou la méditation afin d’enrayer cette mauvaise habitude incontrôlée. Il est aussi recommandé de ne pas dormir sur le dos et de limiter les bruits dans la chambre pour optimiser le temps de sommeil. Les substances « psychostimulantes » comme le tabac, l’alcool et la caféine sont également à éviter.

Sources :

Participez au jeu concours « À vous les dents alignées », cliquez sur ce lien !

Vous aimerez aussi