Mettez le pied à l’étrier et montez en selle sans prendre le risque de tomber de votre monture devant tout le monde.

SOYEZ À CHEVAL
Si vous ne voulez pas qu’il se cabre, faites attention à la façon dont vous approchez l’animal. Au choix, prenez une monture de grande taille, en général plus sympa. Allez à sa rencontre par le côté de façon à ce qu’il puisse vous voir, et caressez-le en murmurant, pour amorcer le lien. Ensuite, montez par la gauche.

PARLEZ CHEVAL
On entraîne le cheval à réagir à certains stimuli : pour le faire marcher, serrez les chevilles et faites des bruits de bouche, façon baiser. Pour l’arrêter, tirez sur les rênes avec un « ho ! ». Pour tourner, tirez sur les rênes, dans la direction que vous voulez prendre, et tenez-les à environ 30 centimètres de vous. Soyez ferme pour gagner son respect.

PAS DE TAPE-CUL !
Afin de vous épargner les douleurs « postérieures » après une balade, pratiquez ce que les pros appellent le « trot enlevé ». Plutôt que de laisser le trot vous faire sautiller sur la selle, redressez-vous légèrement dans les étriers, en pliant les genoux pour absorber les chocs, même si le cheval accélère la cadence ou parcourt un sol accidenté.

——————
Et n’oubliez pas :
– Sexe ou pas ?
– Ne vous laissez plus dominer par la peur
– Soignez vos cheveux